L’égalité entre les femmes et les hommes, un combat de toujours de la CFDT !

Publié le 08/03/2016 à 11H10

Progressiste et féministe, voilà comment se définit la CFDT !  

Etre féministe ? C’est tout simplement vouloir l’égalité réelle entre les femmes et les hommes, à tous les niveaux de la société. Un combat qui fait écho aux valeurs de la CFDT, à notre histoire jalonnée d’engagements contre toutes les formes d’injustices et de discriminations. Car comment construire du progrès social si on laisse perdurer les différences de traitement entre les sexes ?

L’égalité professionnelle est une dimension indispensable de l’égalité tout court. Aujourd’hui, la rémunération des femmes reste en moyenne 20% inférieure à celle des hommes. Si on doit s’indigner de ces inégalités salariales, nous ne devons pas oublier que leurs causes prennent racines bien en amont ; dans des stéréotypes encore ancrés et des immobilismes confortables. Il y a encore trop d’obstacles sur le parcours des femmes, trop de limites à leurs aspirations et à leurs possibilités de se réaliser : dès l’orientation scolaire, dans l’accès aux formations qualifiantes, aux promotions…. Nous ne pouvons pas nous satisfaire qu’il y ait si peu de femmes dans les métiers techniques et aux postes à responsabilité ; ni que maternité et carrière demeurent trop souvent des choix distincts.

Pour changer les choses, l’action syndicale doit s’emparer de la question de l’égalité femme-homme, et en faire un axe transversal à toutes ses revendications. Agir pour une meilleure conciliation de la vie professionnelle et de la vie privée ; pour un partage plus égalitaire de l’exercice de la parentalité ; pour la revalorisation des métiers majoritairement occupés par les femmes ; c’est faire progresser l’égalité !

Au moment où la société s’interroge  sur le « vivre ensemble », nous ne devons pas traiter la question de l’égalité entre les femmes et les hommes comme une question annexe. Parce que ce qui alimente le sexisme et les stéréotypes est souvent diffus et enraciné dans nos habitudes, nous devons tous nous remettre en question,  écouter les expériences de chacun et de chacune…et progresser ensemble vers une société plus égalitaire, tout simplement.