L'autre trésor public

Publié le 06/02/2018 à 14H41

La CFDT fonctions publiques (Uffa-CFDT) publie un ouvrage intitulé L'autre trésor public. Un livre pour donner la paroles aux agents qui font le service public et se plonger dans la réalité de leur quotidien au travail, qu'ils soient secrétaire, sage-femme, policier, sapeur-pompier ... J'ai eu le plaisir de le préfacer, je partage donc ici, avec vous, ces quelques mots d'introduction :

L’autre trésor public, c’est le trésor humain, celui composé des agents des trois fonctions publiques. C’est un trésor fait de femmes et d’hommes dont la valeur est celui de leur engagement au travail, désireux de bien faire par-delà les seules procédures et circulaires. A force de parler de masse salariale, on oublie trop souvent que la fonction publique est une réalité incarnée. Ici, le lecteur s’apprête à découvrir des récits chargés d’une profonde humanité. Ils donnent à voir des agents publics non pas tournés vers eux seuls mais toujours en direction de ceux à qui le service est rendu, qu’il s’agisse des usagers ou des collègues.

Et le travail des fonctionnaires comme des contractuels est créateur de richesse. Chaque page montre concrètement ce qu’il en est pour la paix civile, l’aménagement du territoire, l’éducation, la santé, le développement économique… En effet, l’action publique est à la fois ce qui accompagne les individus et les familles au quotidien, assure les équipements nécessaires à la compétitivité des entreprises ainsi que le ciment indispensable à la cohésion sociale. C’est là tout le bénéfice autant individuel que collectif qui fonde la légitimité de l’action publique.

Par l’article 15 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789, « la Société a le droit de demander compte à tout Agent public de son administration ». Avec les témoignages qui suivent et qui se tiennent à côté des nombreux rapports publiés régulièrement, chacun pourra se rendre compte. Ce livre s’adresse donc à tous les usagers et citoyens qui sont par ailleurs déjà nombreux, sondages après sondages, à saluer le travail des agents.

Ce livre est aussi à destination des décideurs politiques, nationaux et locaux, pour leur montrer que toute opération de transformation publique, aussi légitime soit-elle, n’est pas qu’affaire de coûts et de réduction de dépenses mais qu’elle engage avec elle des femmes et des hommes. Pour être efficace, cette transformation doit se faire avec les usagers qui en bénéficieront ainsi qu’avec les agents qui seront chargés de la mettre en œuvre.

Pour la CFDT, il faut penser l’action publique selon ses finalités, au service des individus, des familles, des entreprises, des territoires. Ces finalités ne peuvent être crédibles qu’en y associant les moyens humains, matériels et financiers nécessaires. Et elles ne seront effectives que si elles sont réalisées en proximité avec les usagers. Aujourd’hui, les démarches administratives en ligne sont en plein développement. Les nouveaux outils numériques peuvent effectivement faciliter l’accès aux services publics. Toutefois, ils ne doivent pas accentuer les inégalités. Profitons-en plutôt pour améliorer l’accompagnement des usagers et la personnalisation des services publics. Voilà pourquoi la CFDT revendique une juste articulation entre la présence physique des services publics sur tout le territoire, un accompagnement humain global et un portail numérique des droits et démarches.

Toute évolution doit s’appuyer sur les agents, ce qui demande d’abord de les écouter. Ils ont en effet des choses à dire sur leur travail, les conditions de son exercice et la réalité du service rendu par rapport aux finalités attendues. C’est ce que montre les résultats de l’enquête « Parlons travail », notre grande enquête pour mieux connaître le travail et à laquelle plus de 200 000 personnes ont répondu. Ce livre s’inscrit dans la continuité de cette démarche. La voix des agents porte un profond désir d’être utile et la fierté du travail réalisé. Ils savent aborder les difficultés avec lucidité, alerter sur les déficiences ainsi que proposer des pistes d’améliorations. Entendre les agents, c’est renforcer la qualité de l’action publique. Entendre les agents fait partie de la reconnaissance à laquelle ils aspirent et que, fondamentalement, ils méritent.